La maison en bois, une construction écologique

Maison écologiqueA l’heure où le pétrole se fait rare, où les ressources en eau sont menacées et où la forêt se raréfie dans certaines régions du monde, il était temps d’agir !

Incarnée par le Sommet de Rio et le Protocole de Kyoto, cette prise de conscience récente mais planétaire a incité nombre de gouvernements à prendre des mesures concrètes visant à limiter les rejets polluants des bâtiments responsables du réchauffement climatique, et à réduire leurs consommations d’énergies pour épargner les ressources.
En France, dès 2008, cette réflexion a pris la forme du Grenelle de l’environnement puis de la réglementation thermique (RT2012) qui fixe désormais le seuil de consommation d’énergie primaire des foyers à 50KWh/m²/an.
L’objectif, à terme, est d’atteindre un niveau de performance bien supérieur encore, et, à horizon 2020, d’encourager la généralisation de la construction de bâtiments à énergie positive (des bâtiments qui consomment moins d’énergie qu’ils n’en produisent).

La RT2012, un gage de performance et d’engagement en faveur de l’environnement

En France, depuis le 1er janvier 2013, l’entrée en vigueur de la réglementation thermique (RT2012) rompt avec la logique d’amélioration globale de la performance qui prévalait jusqu’alors, et impose à votre constructeur de maison en bois une obligation de résultat.

Votre constructeur doit, depuis lors, justifier d’un savoir-faire dans la construction de maisons basse consommation. Les contrôles qualité sont renforcés en amont de la construction et à l’achèvement des travaux. De lourdes sanctions sont prévues en cas de manquement.

Une conception écologique de A à Z

Approche bioclimatique

Au-delà de ses obligations contractuelles, votre constructeur de maisons à ossature bois conçoit votre future maison selon des principes simples qui consistent à profiter au mieux des ressources naturelles disponibles sur votre terrain (lumière, chaleur solaire) et à se protéger efficacement des agressions climatiques (vent, pluie).

– En tirant le meilleur profit des atouts du terrain et des apports solaires gratuits, cette approche permet de réduire de façon significative les besoins de chauffage, de climatisation et d’électricité de l’habitat.

– Les plans de votre maison feront l’objet d’études approfondies pour réduire les déperditions de chaleur (un bâtiment de forme cubique subira moins de déperditions de chaleur qu’un bâtiment aux formes découpées).

– L’agencement intérieur, et le positionnement des surfaces vitrées tiendront compte de vos habitudes de vie, et de l’orientation de votre terrain (ex. : installation des pièces de vie au Sud).

Production d’ECS et de chauffage

Les choix des équipements de production d’eau chaude sanitaire et de chauffage sont déterminants dans la gestion de votre consommation.

Directement liés aux conditions climatiques, à la structure de votre maison et à son étanchéité à l’air, ces équipements (pompe à chaleur, poêle à bois ou à granules, panneaux solaires…) jouent un rôle déterminant dans le bilan énergétique de votre maison en bois.

Le recours à des fournisseurs locaux ou nationaux d’équipements permet en outre de limiter l’empreinte carbone de l’ensemble de la construction.

Production d’électricité
La production d’électricité à partir de panneaux photovoltaïque se démocratise en France depuis quelques années déjà. Attention, le choix de votre installation doit se faire en termes de coût global, et selon les paramètres solaires de votre lieu d’habitation.

Isolation

Naturellement performante grâce à l’utilisation du bois, reconnu pour son caractère isolant, votre maison bénéficie d’une isolation renforcée qui permettra de réduire les déperditions de chaleur. Un isolant classique posé au sol, dans les murs extérieurs, sous la toiture et le bardage permettra en effet d’éviter les ponts thermiques.

Utilisation de matériaux sains et durables

Votre maison en bois est construite à partir de matériaux durables et responsables : du bois issus à 100% de forêts françaises ou européennes gérées durablement, mais pas seulement !

Les problèmes liés à l’amiante, au plomb, aux acariens, au monoxyde de carbone ont débouché ces dernières années sur de nouvelles réglementations sanitaires favorisant le recours à l’utilisation de matériaux sains et écologiques, et d’installations favorisant le renouvellement de l’air intérieur au sein de l’habitat.
Tout en proposant une excellente isolation thermique et phonique, les plaques de plâtre anti-COV disposent par exemple d’un traitement spécifique permettant de capter 80 % des Composants Organiques Volatiles (COV) présents dans l’air ambiant. Ce procédé permet de réduire considérablement la pollution intérieure et d’augmenter la qualité de l’air, désormais débarrassé des COV d’origine multiple (produits ménagers, résidus de peinture…). L’effet est bénéfique sur la santé puisqu’on constate une diminution des risques d’allergies et des troubles respiratoires.

Dernière réalisation

MAISON BOIS ATYPIQUE EN LOIRE-ATLANTIQUE (44)

Cette grande maison en bois de 124 m2 a été construite au Bouguenais, près de Nantes, en Loire-Atlantique (44). Ses lignes atypiques, et sa toiture cintrée en zinc, séduisent par leur originalité. De l’extérieur, le ton est donné : le recours à deux bardages différents et le jeu original des volumes étonnent et donnent envie d’aller plus loin. Au rez-de-chaussée, une entrée…

+ d'infos

Découvrir toutes nos réalisations

Actualités Trecobois

Toute l'actu Trecobois

Les Constructeurs et Aménageurs

Les constructeurs et aménageurs

Membre de produit bretagne

Membre de produit bretagne