COVID-19

Nos équipes RESTENT MOBILISÉES pour vous accompagner dans cette période exceptionnelle.

En savoir plus
X

Maison BBC, passive, positive… quelles différences ?

Au 1er janvier 2013, toutes les nouvelles constructions neuves devront répondre aux normes de la RT2012 (construction basse consommation). Et en 2020, la construction devra être encore plus économe avec la mise en application de la norme RT2020 (maison positive). Entre les deux, les constructions en passeront forcément par la maison passive… Quelles différences entre ces normes ? Quelques explications.

RT2012 et RT2020
La maison bois est aujourd’hui BBC. Demain elle sera passive et positive.

De la RT2005 à la RT2012
Actuellement, les maisons neuves qui se construisent peuvent encore être à la norme de la RT2005. Cette norme qui est une amélioration de la précédente (RT2000) vise la généralisation des économies d’énergie dans les constructions de logements neufs en terme de chauffage, mais aussi d’eau sanitaire. A partir du 1er janvier 2013, toutes les nouvelles constructions devront répondre à la norme RT2012. Cette nouvelle norme que l’on connait sous l’abréviation BBC (Bâtiment Basse Consommation) fait monter le curseur des économies d’énergie d’un cran. Ainsi, conformément à l’article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne. La réglementation thermique 2012 est avant tout une réglementation d’objectifs. Elle comporte 3 exigences de résultats : L’efficacité énergétique du bâti, la consommation énergétique du bâtiment et le confort d’été dans les bâtiments non climatisés.
Depuis plusieurs années déjà, Trecobat et sa filiale Trecobois (anciennement Maisons Nature & Bois) construisent des maisons BBC répondant avant même la généralisation de la norme BBC à la RT2012.
Du BBC à la maison positive
A partir du 1er janvier 2013, les constructions neuves devront donc toutes être au moins BBC, mais l’histoire de la Réglementation Thermique ne s’arrête pas là. En effet, consommer moins c’est bien, mais ne plus consommer du tout, c’est mieux. La maison passive traduit cette idée de non consommation d’énergie en prônant l’apport maximum du soleil dans une démarche bioclimatique, sans chauffage ajouté. Comment est-ce possible ? En installant des baies vitrées là où le soleil donne et en stoppant la perméabilité à l’air sur les façades froides exposées aux vents dominants. Le « chauffage » de la maison est ensuite alimenté par la chaleur dégagée par l’activité humaine dans la maison.
La maison passive est déjà maîtrisée par Trecobat et sa filiale Trecobois. En effet, les constructions BBC actuelles du Groupe répondent à une implantation bioclimatique et offrent une isolation renforcée. Elles peuvent être complétées par une installation solaire qui amène à l’autonomie énergétique.
Et demain ? La norme va encore évoluer. A l’horizon 2020, les maisons neuves devront répondre à une nouvelle norme : celle de la maison positive, c’est-à-dire qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Des panneaux solaires photo-voltaïques viennent produire plus que l’énergie nécessaire à la maison.
Le challenge de la maison positive est déjà dans les cartons de Trecobat et de sa filiale Trecobois. Nos équipes recherche et développement y travaillent !

Les Constructeurs et Aménageurs

Membre de produit bretagne