INFOGRAPHIE

10 fausses idées reçues sur la construction d’une maison en bois

En savoir plus
X

Non, la maison en bois ne contribue pas à la déforestation !

Construire en bois, cela veut dire couper des arbres : vous avez l’image de l’Amazonie déboisée à grands coups de pelleteuses et de forêts dévastées. Penser que les maisons en bois contribuent à la déforestation est un préjugé tenace et pourtant complètement faux. Au contraire, l’industrie du bois de construction participe au bon entretien et à la bonne gestion des forêts.

 

Le bois piège le carbone tant qu’il est vivant

En vertu du principe de photosynthèse, les arbres absorbent le CO² présent dans l’air et rejettent de l’oxygène. En un an, un arbre stocke ainsi en moyenne environ 35 kg de CO². Tant que le bois est vivant, il fixe ce carbone qui n’est donc pas relâché dans l’atmosphère, ce qui contribue à diminuer l’effet de serre. En revanche, lorsque l’arbre meurt et se décompose, le carbone qu’il stockait est libéré.

Le bois coupé pour la construction est issu d’arbres qui ont atteint leur maturité : à ce stade, ils arrêtent donc d’absorber du carbone. Transformer l’arbre en produits manufacturés (charpente, ossature, mais aussi meubles…) permet de piéger le CO² absorbé pendant la croissance de l’arbre et ce, tant que le bois ne se décompose pas. En construisant une maison en bois, on fixe et stocke environ 20 tonnes de CO².

 

La surface des forêts augmente chaque année

À l’état naturel, une forêt s’équilibre elle-même : les arbres morts se décomposent et libèrent du carbone qui est absorbé par les jeunes plants qui commencent leur croissance. Chaque arbre coupé, devenu inutile pour l’absorption du CO2 puisqu’arrivé à maturité, est remplacé par un nouveau sujet. Contrairement à ce que l’on pense, le nombre d’arbres plantés ajoutés à ceux issus du renouvellement naturel est toujours supérieur au nombre d’arbres coupés.

En France, la surface boisée a retrouvé son niveau du Moyen-Âge. En Europe, elle augmente de 500 000 hectares chaque année et on en exploite seulement un peu plus de la moitié (64 % exactement).

 

Le bois de construction est issu de forêts gérées durablement

Le bois qui sert à construire votre maison ne provient pas d’Amazonie, mais de forêts gérées de manière durable. Cela signifie que les coupes de bois sont contrôlées et raisonnées pour être conformes à des normes et des certifications.

Ainsi, le label FSC certifie la bonne gestion forestière et contrôle la chaîne de transformation du bois, tandis que le certificat PEFC concerne la protection des ressources forestières. Grâce à ces normes, le bois peut ainsi être considéré comme le seul matériau de construction totalement renouvelable.

 

Couper pour construire des maisons ou fabriquer des meubles participe à la bonne santé de la forêt. Chaque seconde, on estime que le volume des forêts européennes augmente de l’équivalent d’une maison en bois ! Vous pouvez donc vous débarrasser de l’idée reçue selon laquelle la construction en bois favorise la déforestation. Et si vous voulez découvrir d’autres préjugés, téléchargez notre infographie « 10 idées reçues sur la maison en bois ».

Les Constructeurs et Aménageurs

Membre de produit bretagne