INFOGRAPHIE

10 fausses idées reçues sur la construction d’une maison en bois

En savoir plus
X

Pourquoi choisir le bois comme isolant thermique phonique pour la construction d’une maison ?

 

Les constructions en bois sont réputées pour leur isolation thermique et phonique. En plus d’être naturelle et écologique, la fibre de bois est avant tout un excellent isolant. Le bois massif est aussi connu pour être un remarquable isolant acoustique, notamment contre le bruit extérieur. Autant de raisons de choisir ce matériau pour isoler votre maison !

 

Le bois, un excellent isolant thermique

Même si le bois est 12 à 15 fois plus isolant que le béton, il n’est pas isolant à proprement parler. Les excellentes performances thermiques des maisons à ossature bois résultent, en effet, des techniques mises en œuvre dans la construction. Ainsi, contrairement aux constructions en béton dont l’isolation est ajoutée sur le mur, l’isolant des maisons à ossature bois est placé dans l’épaisseur du mur.

En plus d’isoler parfaitement la maison, on gagne aussi de la surface habitable.

 

 

La laine ou fibre de bois est, en revanche, un excellent isolant thermique. En effet, sa conductivité thermique est comprise entre 0,039 et 0,050 W/mK (plus le chiffre est bas, meilleure est la performance). C’est pourquoi on utilise souvent ce type d’isolant dans la structure des maisons à ossature bois.

Matériau peu conducteur, le bois ne laisse passer ni la chaleur, ni la fraîcheur. Il possède aussi une faible inertie thermique, c’est-à-dire qu’il emmagasine très peu de calories (froides ou chaudes) qu’il pourrait restituer progressivement.

Le bois se réchauffe ainsi très rapidement, mais se refroidit tout aussi vite. À l’inverse, le béton montera plus lentement en température, mais la conservera plus longtemps. Pour compenser cette faible inertie thermique, la plupart des maisons en bois intègrent des masses de matériaux lourds (dalle en béton, carrelage, mur de refend en brique…).

 

 

Une isolation phonique améliorée

L’isolation phonique consiste à réduire la transmission des bruits d’une pièce à l’autre. Il existe différents types de sons tels que les bruits aériens ou d’impacts. Les premiers dits aériens sont diffusés dans l’air (musique, voix, vent, etc.) tandis que les bruits d’impacts ou de choc sont transmis (bruit de pas, chute d’objets…). L’isolation phonique est souvent le point faible des maisons en bois. Cependant, il est possible de la renforcer  avec des isolants performants en matière d’acoustique.

Il faut surtout accroître sa vigilance au niveau du plancher. D’autant plus qu’il existe plusieurs solutions pour maîtriser l’isolation acoustique. Certains parquets renferment, par exemple, une couche d’isolant. Une autre technique consiste à désolidariser les espaces afin de casser la propagation du son ; il s’agit non seulement des planchers, mais aussi des solivages.

Contre les bruits aériens, l’isolant placé dans les murs entre chaque montant d’ossature joue un rôle important. Pour améliorer l’efficacité acoustique, il est également recommandé d’utiliser de la fibre de bois. Cet isolant, en plus d’être écologique, parvient en effet à absorber la majorité des sons aériens.

 

Pour que votre maison bénéficie d’une bonne isolation phonique et thermique, vous devez respecter les étapes de construction. Les constructeurs de maisons en bois comme Trecobois respectent un processus de construction précis que vous pouvez découvrir dans l’infographie « Les étapes de la construction d’une maison en bois ».

Les Constructeurs et Aménageurs

Membre de produit bretagne